Fonte

Dans le domaine de la métallurgie, la fonte est présentée comme un alliage métallique dont l’élément principal est le fer. En effet, elle est composée de plusieurs éléments dont le carbone, avec un taux de 3 à 4 %. Cet élément métallique a été découvert en IVe siècle avant Jésus Christ durant la période des Royaumes combattants en Chine.

Mais c’est au XIXe siècle que ce métal a pris de l’importance grâce au « procédé indirect » ou « production de fer haut fourneau avec obtention de la fonte en produit intermédiaire ».

Ses principales caractéristiques

palets-en-fonte-pour-jeu-grenouille

Destinées à la fonderie, les fontes sont des alliages connus pour leur très bonne coulabilité. Lors des traitements thermiques à hauteur de 1350°C, il est possible de noter une excellente fluidité et une inertie thermique de cet alliage. C’est à partir de ce traitement thermique effectué avec le minerai de fer que cet alliage découle du haut fourneau ; on l’appelle alors fonte brute. La fonte se distingue de l’acier par sa teneur en carbone, ainsi que par une sursaturation de ce carbone, qui peut précipiter sous la forme de graphite lors de la solidification.

On distingue trois principaux types de fontes selon leur pourcentage de carbone et la structure des cristaux. Il est possible de citer les fontes grises, dont la fabrication nécessite une forte teneur en silicium. Les fontes blanches, par contre, sont obtenues à l’aide de minerais de fer riches en manganèse. Les fontes hématites et phosphoreuses sont réalisées à partir de l’hématite, qui est un minerai très pur.

Haro sur le cours de la fonte actuel

Avant de se lancer sur le marché des métaux, informez-vous du cours au risque de devoir payer plus cher, des métaux que vous pourriez acquérir à un prix raisonnable. Prendre connaissance du cours relève donc de la nécessité.

Si vous voulez vous lancer dans le commerce de la fonte, vous devez, soit intervenir au sein des marchés régionaux, soit procéder à la récupération.

Sachez que le prix pratiqué par les récupérateurs et les ferrailleurs ne suit pas forcément le cours imposé par le marché. Le cours et le prix du kilo varie en fonction des acteurs du marché. Sachez néanmoins que le kilo avoisine également les 0,15 euros le kilo.

Le cours de la fonte : en hausse ou en baisse ?

fonte radiateur

Les analystes sont optimistes quant à l’avenir de ce métal non-ferreux. Une augmentation des épargnants et des investisseurs à été constatée depuis ces trois dernières années. Il a même été constaté que les investisseurs aurifères commencent à s’intéresser de près aux métaux non-ferreux comme la fonte.

Il en résulte donc une hausse de la demande physique. Force est de constater que le marché non-professionnel (qui s’effectue chez le ferrailleur) connaît actuellement une forte hausse.

Si le prix de la tonne de la fonte a connu une forte ascension en 2012, l’on espère que le prix de la revente augmentera tout autant à la fin de 2013. Les prévisions des spécialistes s’estiment à hauteur de 200 euros la tonne d’ici le premier trimestre de 2014.

Se lancer ou non dans les investissements des métaux

Comme le prix de la revente est en hausse, le moment est donc propice à l’investissement dans les métaux ferreux et non-ferreux, peu importe le marché sur lequel vous désirez intervenir. Sachez qu’il n’existe ni de bon, ni de mauvais investissements lorsqu’on fait référence au marché de la fonte, du moment que vous savez où vous pourriez en récupérer.

La fonte est utilisée dans l’industrie du bâtiment et de l’automobile. Il vous est possible d’en récupérer dans les voitures obsolètes ou les masures non-habitées. Son prix chez un ferrailleur est aux alentours de 150-250 euros la tonne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept − deux =